Indélébile!

Selon les statistiques (Tattoo statistics – Pew Research Center -2016), 14% des américains ont un tatouage, 36 % des jeunes de 18 à 25 ans en ont au moins 1, et le pourcentage atteint 40 % chez les 26-40 ans. Des chiffres qui montrent que le tatouage continue de se démocratiser, et des chiffres qui s’accordent à dire que le tatouage n’est plus réservé aux bad boys, bikers, ados rebelles et aux hipsters mais séduit désormais des avocats, des banquiers et des mères de famille.

IMG_4298

IMG_4300

Les salons de tatouages étaient interdits à New York jusqu’en 1997 par peur d’épidémie d’hépatite. Malgré ou en raison de l’interdiction, une culture underground du tatouage a émergé pour aboutir au style new-yorkais. New York a toujours été le noyau de cet art, c’est même ici que fut breveté la toute premiere machine à tatouer rotative.
A ce jour, à New York, on compte environ 1 200 boutiques de tatouage. Il faut savoir repérer et sélectionner. Tout d’abord, en fonction de ce que l’on souhaite et donc de la spécialité de l’artiste: tatouage Old School ou New School (le premier correspond à ce qui se faisait aux Etats-Unis dans les années cinquante), asiatique traditionnel, tribale, morbid ou horror, celtique, ou pop art…, réalistes, noirs et gris ou couleurs. Ensuite en fonction de ceux qui ont des bonnes critiques, ceux réputés pour leurs créations originales et  modèles uniques, ceux qui ont la technique du “dot”, le tatouage en point qui donne une vraie finesse, la salle de tatouage propre et stylé… et ceux qui offrent aussi des services de détatouage au laser… au cas ou.

Le caractère permanent du tatouage en fait un acte de courage pour certains, voir un symbole de révolte pour une minorité, d’émancipation, … et de liberté de création et d’expression. Pour Louise, pas de signification cachée, rien de mystique dit-elle en souriant, « j’ai fait mon tatouage à 18 ans, sans aucune raison à part celle que je trouvais ça joli ». Pour Anna, son tatouage marque une étape de sa vie « le lien avec la famille que j’ai construite: deux hirondelles symbolisant mes filles qui, pour les marins, annoncent le retour à la terre ferme. J’ai laissé libre cours à l’expression du tatoueur, faisant de mon corps un champs d’expression artistique: une oeuvre d’art à jamais gravée sur ma peau« . Et pour Anne qui est allée au Three Kings Tattoo, de Brooklyn, l’un des salons de tatouage les plus connus et réputés de New York (présent aussi sur Manhattan – une quinzaine d’artistes se relayent toute l’année aux deux adresses), son envie de tatouage lui trottait dans la tête depuis un long moment  » New York a été l’occasion pour le faire. C’est le souvenir de notre vie éphémère à Brooklyn« , confie t-elle.

IMG_4397

A brooklyn, une autre adresse est bien connue et referencée: Smith Street Tattoo parlour (SSTP), ouvert en 2008. Le New York Times a publié en 2013 un article qui a fait échos. L’enseigne a de bonnes critiques et a la particularité d’attirer des touristes qui viennent spécialement à Brooklyn pour se faire tatouer chez eux. Les 4 artistes, Steve Bolt,  Bert Krak, Daniel Santoro et Eli Quinters sont réputés pour un style particulier avec des tatouages traditionnel américains, avec une touche japonisante. Chris McCoy, qui travaille chez SSTP, precise que les français sont désormais nombreux à venir. “Ils sont attirés par l’originalité de nos creations, des designs qui peuvent être classiques et retros et qui plaisent”, dit-il.
SSTP maitrise les tatouages traditionnel avec un style au contours épais, un ombrage noir fort et des couleurs très vives.

Capture d_écran 2017-06-23 à 5.06.57 PM
Credit photo SSTP

IMG_4291

IMG_4294

Capture d_écran 2017-06-27 à 10.38.28 AM
Credit photo SSTP

Toute leur communication passe par Instagram, Instagram Instagram. Pas de site Internet. Avec 81 500 abonnés,  #Brooklyn #NYCtattooshops #SmithStreetTattooParlour, Chris precise que c’est leur moyen pour communiquer avec leurs clients et potentiels nouveaux clients, pour presenter leurs creations et leurs événements. « Nous étions à Paris le mois dernier avec Bert Krak pour un pop-up store à République. Un franc succès. Nous avons fait environ 35 tatouages. Tout s’est passé au niveau de la communication sur Instagram ».

Capture d_écran 2017-06-23 à 6.19.51 PM
Credit photo SSPT

Sur rendez-vous uniquement pour les tatouages qui demandent du temps /Sans RDV pour les petits tatouages.
411 Smith St, Brooklyn, NY.    📞718-643-0463

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s