Du micro-farming en plein coeur de Brooklyn !

Depuis plusieurs années, on voit se développer et on constate un réel engouement pour l’agriculture urbaine, dans le monde entier et notamment dans la Grande Pomme qui aime tant surfer sur les nouvelles tendances et où l’espace se fait rare. C’est principalement dans le Queens et à Brooklyn que l’on voit éclore de nouveaux projets avec la végétalisation des toits, la création de jardins partagés, des serres modernes ou des micro-fermes urbaines ou l’on cultive sur des plus petites surfaces des fruits et legumes d’un nouveau temps, évitant des pesticides chimiques.

Nashay Morris, californienne et Cyrille Guyot, français, originaire de Normandie, tous deux passionnés d’agro-écologie, adeptes du « vrai » bio, et très sensibles à ce que l’on a et que l’on va continuer de mettre dans nos assiettes, travaillent main dans la main sur leurs différents projets. Depuis plus de 2 ans, ils pratiquent du micro-farming dans leur Brownstone, située au coeur de Brooklyn à Bed-Stuy, transformée en laboratoire/incubateur écologique. Ils cultivent à leur façon une quarantaine de variétés de fruits et legumes qu’ils consomment, et qui leur permet de mieux appréhender leur projet à plus grande échelle le « Concrete Farm Lab» ainsi que de fabriquer et commercialiser le power Juice « Adore your Core ».
Ils attisent la curiosité des voisins, de la presse française et américaine (article de l’Express – New York: révolution paysanne à Brooklyn; article de Ouest-France) et même des autorités politiques qui aident au développement et encouragent ces pratiques émergentes qui semblent avoir le vent en poupe.


Ils ont très chaleureusement accepté nous faire découvrir leurs projets, avec nos enfants, très intrigués par des oyster salades poussant à la verticale et des « comestibles et délicieux » pissenlits et des orties, poussant dans des petits pots illuminés par des LED.

IMG_4750

Pendant que Nashay prenait le temps de faire une visite éducative aux enfants pour leur expliquer, leur montrer, leur faire toucher et même goûter les pousses, Cyrille nous guidait dans la partie plus complexe de l’explication de la méthode de culture hydroponique (hors sol) et celle de la permaculture. « Aujourd’hui, il y a une vraie demande pour une nourriture plus saine mais aussi plus poche du consommateur, dans un souci de consommer frais et local. Avec ce genre d’agriculture urbaine, ce micro-farming, nous recréons un vrai écosystème en ville. Les moustiques de notre cour-jardin ont désormais disparu et on voit réapparaître, entre autre, des vers de terre, des araignées, des papillons, des coccinelles qui apportent une biodiversité. Il y a, à nouveau, une connexion avec la nature, quelque chose qui a du sens, qui créer l’éveil. Notre « urban-farming » nous permet surtout de manger plus sainement et d’avoir la gratification de planter et de récolter. On donne du temps, de l’effort, de l’attention avant de recevoir », nous explique Cyrille.
Il nous parle de leur système d’hydroponie  situé à l’étage ou ils cultivent plusieurs types de plantes. Cyrille nous explique qu’il faut travailler sur la climatisation, la luminosité, le réglage des nutriments, les cycles d’arrosage et les dates de semis qui sont disposés en étages et alimentés par un système hydroponique (de l’eau mélangée à une combinaison de sels minéraux et de nutriments essentiels aux plantes et qui permet de remplacer la terre). Des plantes qui grandissent plusieurs semaines à l’intérieur pour ensuite aller dehors dans la serre, pour prendre un bain de soleil avant d’être récoltées. Le mur horizontal leur permet notamment, de produire un rendement régulier d’environ 100 à 150 salades toutes les 6 semaines. Il precise que « les plantes prennent ce dont elles ont besoin. Elles s’adaptent. Les ressources peuvent être ajustées précisément pour les besoins de différentes variétés de plantes, sans gâchis, et avec une réelle économie d’eau. Parce qu’il faut réfléchir, trouver des solutions viables et des alternatives pour demain, repenser la façon dont on achète pour devenir acteur d’un changement social et agricole ». Il precise que l’éclairage artificiel a un impact écologique et reste coûteux, donc « il faut réfléchir à tout cela pour compenser et corriger avec du compost anaérobique ou des panneaux solaires, par exemple».
IMG_4720
Ensuite nous allons voir la cave, ou l’on découvre un astucieux système aquaponique, avec une baignoire recyclée où nagent des poissons (des pacus d’Amérique du Sud qui ont été ravis d’être nourris aux blueberries par les enfants) dont les déjections apportent les nutriments essentiels aux plantes. Un cercle vertueux nous dit Cyrille, grâce à un système rotatif permettant tout à la fois d’économiser de l’espace et la ­consommation d’eau.

Dans la cour-jardin d’environ 30 mètres carrés, poussent des légumes cultivés selon les saisons. Cyrille nous confie également vouloir bientôt la diversifier avec l’introduction de quelques poules pondeuses et la mise en place d’un compost organique végetal qui permettra de produire le gaz pour la cuisson et le chauffage des serres. Il precise qu’environ 12 litres de déchet, produiront 3 heures de gaz.
IMG_4727
Le couple vise désormais une plus grande échelle avec le projet Concrete Labune ferme urbaine de près de 5 000 m2, toujours dans la très urbaine NYC, avec des serres qui demandent de gros investissements qui sont en cours.
Et pour ceux intéressés par les jus énergisants « Adore your Core » (nom de marque trouvé par Cyrille), fabriqués entièrement à base de fruits et légumes bio, riches en antioxydants et minéraux, sachez qu’ils sont en vente à 10 dollars. Il existe, bien sûr de nombreux jus de fruits tout préparés, dans le commerce; mais, ceux de Nashay ont le vrai goût de fraîcheur de légumes soigneusement sélectionnés pour détoxifier, revigorer, réhydrater et booster le corps et le moral. C’est elle qui a tout développé et supervisé: la sélection des ingredients, le packaging et le début d’une commercialisation et distribution (vendu en espace de co-working et avec une clientèle fidèle) qui je l’espère va cartonner.

IMG_4736

IMG_4737

IMG_4733
If interested, check out lab.concretefarm.org and order green power juice at adoreyourcore.nyc

Merci à Nashay et Cyrille et Zoar le chien, pour l’accueil et la visite pédagogique que les enfants et les grands ont beaucoup apprécié.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s